Rencontres latines

Chaque année, des rhétoriciens latinistes du Sacré-Cœur de Jette participent aux “Rencontres Latines”, le concours de version latine de l’enseignement libre.

L’objectif premier de ce concours est de réunir, autour de la traduction d’un texte latin de Cicéron, tous les élèves de classes terminales qui le souhaitent, quel que soit leur niveau de compétence. Pour ces élèves venus des quatre coins de la Belgique francophone (et germanophone), c’est souvent une révélation de voir qu’ils font partie d’une communauté insoupçonnée et c’est toujours une expérience particulière de trouver une grande unité dans la diversité.

Jacqueline de Romilly, membre de l’Académie française, disait : « Le meilleur moyen de réagir sainement dans la vie est de percevoir les idées avec une profondeur humaine qui leur donne leur vrai sens. La compréhension qui naît ainsi chez l’élève est la forme la plus haute de l’intelligence ».

Intelligence, intelligere,  inter legere “lire entre les lignes” ou intus legere “lire à l’intérieur”, c’est précisément le travail du traducteur. C’est un exercice difficile, mais complet, où sensibilité et rigueur scientifique doivent s’épauler tour à tour pour rendre la pensée d’autrui avec nuance et l’exprimer dans un français correct.

En 2019, pour la 34ème édition, 600 rhétoriciens se sont ainsi rassemblés le 13 mars à l’Université catholique de Louvain-la-Neuve. Une organisation similaire existe pour l’enseignement officiel, de même que du côté néerlandophone.

Ce qui est assez remarquable, c’est que les lauréats de ces divers concours sont alors rassemblés pour former la délégation belge (20 élèves) au Certamen Ciceronianum Arpinas « Concours cicéronien d’Arpino » (village natal de Cicéron situé à une centaine de km au sud de Rome), organisé en Italie pour des centaines de latinistes, issus, outre de nombreux Italiens, de toute l’Europe, de la Pologne à l’Espagne, de l’Irlande à la Bulgarie…

Pour plus de renseignements : www.rencontreslatines.be

Chaque année, des élèves du Sacré-Cœur figurent parmi les meilleurs traducteurs et réussissent à se qualifier pour le concours européen, faisant ainsi partie de la délégation belge pour un voyage de six jours en Italie :
– Cassandre HAVAUX en 2019
– Thomas CAPELLE en 2015
–  Barbara MURARI en 2013
–  Pierre-Yves THOUMSIN en 2003
–  Frédéric BERGHMANS en 1999